FCPR

Fonds Commun de Placement à Risque.

Ils regroupent les FCPI et les FIP.

 Les FCPI sont des FCP qui doivent être investis à 60% au moins dans des entreprises innovantes (la définition relevant de critères appréciés notamment par l'ANVAR, Agence Nationale pour la Valorisation de la Recherche).

Leur souscription permet au contribuable d'obtenir :

  • une réduction d'impôt sur le revenu égale à 25 % des versements afférents à la souscription des parts de FCPI, frais de souscription compris, retenus dans les limites annuelles de 12.000 € pour les personnes seules et 24.000 € pour les couples mariés soumis à une imposition commune et personnes liées par un PACS.
  • une réduction d'ISF pour la part du fonds correspondant à des investissement dans des PME créées depuis moins de 5 ans (cette part ne pouvant pas être inférieure à 40% du fonds pour qu'il soit éligible à la réduction d'ISF).

Seule la fraction des parts n'ayant pas donné lieu à réduction d'ISF permet de bénéficier de la réduction d'impôt sur le revenu.

Le cumul des réduction d'ISF au titre :

  • d'investissement dans les PME (article 885-0 V bis du CGI),
  • de souscription de parts de FIP, FCPI et FCPR (article 885-0 V bis III du CGI),
  • de don en faveur de certains organismes (article 885-0 V bis A du CGI),

ne peut dépasser 50.000 euros au titre d'une même année d'imposition.

 

 Les FCPI ouvrent également droit à d'autres avantages :

  • exonération d'impôt sur les revenus et sur les plus-values sous réserve de leur conservation pendant au moins 5 ans par le contribuable

  • exonération d'ISF pour la fraction ayant donné droit à réduction d'ISF lors de la souscription.


Les FIP sont des Fonds d'Investissement de Proximité. Leur fonctionnement est analogue à celui des FCPI, à ceci près que le critère "entreprise innovante" est remplacé par le critère "entreprise de proximité" : les PME dans lesquelles le fonds investit, pour au moins 60%, doivent être situées dans la zone géographique choisie par le fonds (ou dans les 4 régions limitrophes.



Attention : Les FCPI et FIP sont des outils de diversification qui s'adressent à des investisseurs avertis. Ces produits sont par nature des produits à risque qui ne devraient pas représenter plus de 5 à 10% des actifs patrimoniaux.