SCPI

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier sont des sociétés d'investissements collectifs ayant pour objet l'acquisition et la gestion d'un patrimoine immobilier locatif grâce à l'émission de parts dans le public.

L'objectif premier de l'investisseur en parts de ce type de société est d'effectuer un placement proche de celui qu'il ferait dans de la « pierre ». L'investissement en parts de SCPI permet à des investisseurs disposants de sommes même modestes (à partir de 10 000 € environ) de percevoir des revenus liés à la détention d'un patrimoine immobilier tout en étant déchargé du souci de sa gestion.

La gestion du parc immobilier est en effet confié à une société spécialisée, qui, moyennant prélèvement de commissions, se charge d'acquérir et d'entretenir les immeubles, de la perception des loyers et de la recherche des nouveaux locataires.

Le versement des revenus, sous forme d'acomptes trimestriels dont le montant est déterminé en fonction des loyers encaissés, assure une rentrée d'argent régulière.

Les revenus sont par ailleurs moins aléatoires que ceux d'un seul bien immobilier détenu en direct, puisque les SCPI détiennent de nombreux locaux (plusieurs centaines de milliers de m² répartis sur différents sites), ce qui lisse les baisses de revenus liées au départ d'un locataire.

Les SCPI peuvent détenir des immeubles d'entreprise (bureaux, commerces, entrepôts...) ou d'habitation. Environ 80% des SCPI du marché sont des SCPI d'entreprises. Le rendement est en effet traditionnellement plus élevé (environ 1 à 1,5 pts de plus que le locatif d'habitation, soit 5 - 5,5% contre 3,5% en moyenne pour le locatif d'habitation net de frais de gestion).

Les baux sont par conséquent des baux commerciaux, dont la résiliation est moins souple que celle des baux d'habitation. Les gestionnaires de SCPI disposent par conséquent d'une plus grande visibilité quant à la trésorerie prévisionnelle.

Les OPCI sont en principe appelés à succéder aux SCPI, mais les évolutions de leur définition laissent entrevoir la possibilité d'une coexistence des deux types de support.